Loader

Du Diois à l'Isère

Bulles, beautés, bonheurs aux sommets

Depuis les Baronnies provençales, le Fascinant voyage franchit les cols en direction du Nord jusqu’aux portes du Vercors, dans le massif du Diois. La Provence est derrière nous, mais la douceur méridionale demeure, mêlée d’air alpin, alors que le relief s’accentue et s’aiguise dans les crêts, les cluses et les versants cisaillés par l’érosion. Le vigneron se fait montagnard dans un des vignobles les plus élevé de France, grimpant jusqu’à 700 m sur des sols argilo-calcaires, mais protégé du gel en piémont de montagnes plus haute encore : la Glandasse et les Hauts Plateaux. Au milieu coule la Drôme, entre lavandes et vergers. Ce très beau pays, c’est celui de l’AOC Clairette de Die.
Il y a une légende autour du célèbre pétillant, une histoire de jarres de vin oubliées pendant l’hiver par les Voconces, peuple gaulois qui habitait le Diois. Au printemps, ils redécouvrent les flacons, les goûtent et inventent le bonheur effervescent : des bulles, du sucre et du plaisir… Aujourd’hui, les vignerons cultivent Muscat blanc, Clairette blanche et la fameuse méthode ancestrale 100 % naturelle (la fermentation alcoolique se termine en bouteille) pour donner naissance à des vins faiblement alcoolisés, et surtout incomparables. Très aromatique, le nez plonge dans les roses, l’églantine ou le chèvrefeuille, puis on croque avec gourmandise dans un fruit d’été bien mûr, abricot ou pêche, tandis que les bulles fines et vives font la fête au palais.
Dans l’élan, voici l’AOC Crémant de Die, produit dans le même vignoble avec la Clairette complétée d’Aligoté et de Muscat. Dans le verre, le cordon de bulles se pare avec délicatesse d’une mousse légère dans les arômes de pomme et de fruits verts, avec une finale pleine de fraîcheur.
« De l’apéritif au dessert et dans
les moments festifs, Clairette et
Crémant de Die font sensations… »
« AOC Clairette de Die,
1461 hectares sur 31 communes »
« Où déguster les vins du Diois ?
Dans les caveaux, et à la Maison
de la Clairette à Vercheny…»
« En Isère,
plus de 2300 exploitations viticoles
et 2 caves coopératives en activité »
Moins connus, mais gagnant à l’être, les vins tranquilles du Diois ont deux AOC : Coteaux de Die et Châtillon-en-Diois. La première appellation réside sur des terroirs en coteaux façonnés par les éboulis calcaires, et ne produit que de la Clairette pour des blancs à très originaux, marqués par la minéralité et les notes fleuries de pomme verte, anis, pêche, coing. La seconde appellation, plus ancienne, est localisée autour du village qui lui a donné son nom : Gamay, Syrah, et Pinot noir sont les principaux cépages de rouges chaleureux à la matière opulente et de rosés légers aux effluves exotiques. Les blancs sont issus d’Aligoté et Chardonnay dans une expression florale mais aussi méridionale, avec une touche de fruits cuits et d’épices.
Dans le vignoble, sept sentiers pédestres invitent le Fascinant voyage à serpenter comme la rivière Drôme, du Pays Diois au Pays de Saillans, parmi les panoramas, le patrimoine et des paysages magiques teintés de lavandes. On passe par Luc-en-Diois qui fut capitale gallo-romaine, puis les villages botaniques de Châtillon-en-Diois et Barnave aux agréables méandres médiévales. Ancienne cité romaine et épiscopale, Die porte en elle beaucoup d'histoire : ses remparts sont un des ensembles fortifiés antiques les mieux conservé de France. À voir aussi, la cathédrale, l'Abbaye Notre-Dame de Valcroissant, le musée d'histoire et d'archéologie. Les grands sites abondent dans les environs, tels le fabuleux cirque d'Archiane aux falaises calcaires, les gorges de la Roanne pour des baignades paradisiaques, le marais des Bouligons, écosystème unique en zone de montagne, et la réserve naturelle des Hauts plateaux du Vercors, à la pointe sud du Parc naturel.
Joli village perché, Vercheny accueille le musée et la maison de la Clairette. On tombe sous le charme méridional de Saillans entre ruelles et fontaines, puis viennent les vieux villages des balcons de
la Drôme, au pied du Vercors et de la forêt de Saoû, avant une escapade en vallée de Gervanne et ses surprises : gorges sombres et fraiches de l’Omblèze, impressionnante chute de la Druise, belvédères de Beaufort et Montclar…
Le Fascinant voyage s’élance maintenant vers le Vercors en direction de Grenoble. En bordure nord du massif commencent les vignes de l’IGP Isère des Coteaux du Grésivaudan, qui s’étirent
aux piémonts de la Belledonne et de la Chartreuse : sur des pentes d’éboulis calcaires de Barraux près de Grenoble à Chapareillan aux limites de la Savoie, sur des moraines et terrasses glacières en basse vallée de l’Isère jusqu’aux collines du Voironnais. Au Nord-Ouest de Bourgoin-Jallieu, entre Crémieu et la Tour du Pin, l’IGP Isère des Balmes Dauphinoises s’épanouit sur des coteaux sablo-limoneux et plateaux calcaires.
L’encépagement est varié, avec certaines particularités telles que le Persan et l’Etraire de la Dhuy pour les rouges, le Jacquère et la Verdesse pour les blancs. Très attachés aux cépages anciens et originaires de l’Isère, les vignerons souhaitent fortement les développer. Leurs blancs sont en majorité secs, amples, avec une fraîcheur et une minéralité marquées, le bon équilibre gras/acidité, la finesse d’arômes de fleurs blanches et d’agrumes. Les rouges affirment des notes de fruits selon les cépages utilisés, parfois des notes épicées et une structure tannique importante.
QU'EST-CE 
QU'ON MANGE AVEC CA ? 
Sélection de restaurants et découvertes gastronomiques sur www.ladrometourisme.com
 
Quelques produits et spécialités du Diois
• Les fruits bio
• Le carré de Picq, jambon cru artisanal
• Les ravioles
• La croquette, biscuit aux amandes…
Press_img-terr-diois_isere-cmoirenc-054499_xs_square
« Les vins d’Isère, des vins de vignerons, une rencontre étonnante et authentique »
Le Fascinant voyage vit ses derniers moments et laisse passer le temps. Après une halte à Grenoble à la rencontre des joyaux muséographiques, des curiosités du centre historique et d’un remarquable patrimoine architectural, notre vagabondage nous mène dans la nature alpine du Grésivaudan, ses lacs, cascades et recoins secrets. On explore le Fort Barraux, le château et les jardins du Touvet, les musées témoins des savoir-faire et des aventures industrielles, avant une échappée vers les sommets, les alpages, les cols, les sites historiques et le patrimoine religieux du parc de la Charteuse. Nous redescendons vers les collines vallonnées de la Valdaine, dans le pays Voironnais. De multiples circuits historiques dévoilent châteaux, vieux bourgs, nefs monacales, monuments remarquables, parcs élégants et architectures anciennes à Tullins, Voiron, Saint-Geoire-en-Valdaine… Les eaux cristallines du lac de Paladru et son musée archéologique joignent détente et savoirs. Un peu plus loin, les Vals du Dauphiné offrent d’heureux détours pour retarder la fin. Arts sacrés, musées, balades, châteaux, il y a mille choses à voir et à faire dans ces vallons isérois
Press_img-terr-diois_isere-cmoirenc-054496
hors des sentiers battus : le Château de Virieu et le musée d’Aoste par exemple. En suivant le vignoble, on va jusqu’à Crémieu, cité médiévale dotée d’une impressionnante collection patrimoniale qui va du XIIe siècle, avec le Château Delphinal aux maisons du XVIIIe siècle.
Après un crochet par Bourgoin-Jallieu et son musée du textile, nous revenons vers Vienne, près du Rhône. C’est ici, il y a 2000 ans, que les vins de Rhône-Alpes ont commencé à raconter leur histoire sous la plume de Pline l’ancien. Et c’est ici que notre Fascinant voyage se termine. Lui aussi est une histoire. Il appartient à chacun de le faire vivre dans chaque dégustation, dans chaque découverte, dans chaque rencontre avec les vignerons d’une inoubliable région !

Le grand tour des IGP rhodaniennes

Implantées principalement en Isère, Drôme, Rhône, Loire et Ardèche, deux Indications géographiques protégées recoupent une grande partie des territoires traversés par le Fascinant voyage.
L’aire de vignoble en IGP Comtés Rhodaniens s’étend aussi dans l’Ain, la Saône-et-Loire, la Savoie et la Haute-Savoie. Ces vins témoignent de la culture et de l’histoire vigneronne régionale, de la diversité des
terroirs et des encépagements dans le très large sillon du fleuve. Les vignerons proposent des vins très accessibles : blancs séduisants dans une combinaison harmonieuse entre fraicheur, notes fruitées ou florales, et minéralité en fonction du cépage ; rouges appréciés dans leur jeunesse pour leurs arômes de fruits rouges frais ; rosés légers et vifs.
Organisés autour du Rhône en zone septentrionale et au voisinage des grandes appellations, les vignobles de l’IGP Collines rhodaniennes produisent des rouges denses, profonds, avec des tanins soyeux et
des notes minérales marquées, souvent accompagnées d’arômes de fruits rouges. Les rosés sont frais et fruités, d’un bon équilibre. Les blancs présentent selon les cépages des notes florales, parfois grillées ou des arômes de fruits à chair jaune ou blanche.
Pour partir en balade : www.baladesduvin.com
• Escalade, accrobranche et découverte des vins en Diois
• À la découverte des plantes, de la terre et du vignoble
• Deux randonnées entre Saint-Sauveur et Saillans
• Deux randonnées entre Vercheny et Barsac
• Deux randonnées dans le Haut-Diois
• Deux randonnées entre Barnave et Châtillon-en-Diois
• Week-end en famille d’aventuriers

Pour aller plus loin

Les vins, le travail des vignerons

et l'oenotourisme :

clairette-de-die.com

Pour découvrir de plus près la destination du Diois : www.diois-tourisme.com